Veni Vedi Vici

France

Le label français Veni Vedi Vici a été créé en 2004 et revendique une démarche artisanale et une vraie recherche artistique. Made in Châteauroux, la griffe propose des séries limitées de modèles d’inspiration urbaine avec une bonne dose d’ironie sur la décadence citadine. 

En gardant son essence arty, Veni Vedi Vici a continué à puiser son inspiration dans l’art contemporain, le street style, l'actualité et la culture populaire. Une bonne dose de culture, d'underground et d’humour.

Autres marques

  • Pick Pocket

    Ces pickpockets-là sont plus proches d’Arsène Lupin, tout en style et en flegme, que des vols à la tire. La griffe française a été créée par deux potes d’enfance qui […]

  • Love Means Nothing

    Love Means Nothing s’est inspirée du dicton “Love means nothing to a tennis player” pour te concocter cette jolie collection sportive à souhait. Seul l’amour du tennis […]

  • Coontak

    Coontak est un label bordelais lancée en 2006 par un passionné d’art, de sports mécaniques et de skate. La griffe puise son inspiration aux quatre coins du monde dans la […]

  • Momot

    MOMOT est un groupe de designers coréens qui a fait du papertoy sa spécialité. Devenue incontournable dans l’univers du jouet en papier, la marque propose une grande […]

  • American Socks

    American Socks est une marque de chaussettes street fabriquées à Barcelone, Espagne. Inspiré du lifestyle et de la culture skate des années 1970, ce label met en valeur […]

  • Catchy

    Catchy est un label parisien créé en 2012 et qui se définit comme une collection pertinemment décalés. Une version assez délurée et fun d’un concept simple : utiliser les […]

  • La 19ème Planque

    Fondé à Paris en 2014, La Dix-Neuvième Planque est un label qui s’inspire du hip hop, de l’art et de la culture parisienne. Ça donne une gamme de modèles originaux et en […]

  • Berlin Boombox

    Berlin Boombox est un soundsystem en carton recyclé DIY inspiré des ghetto-blaster, ces fameux radio-K7 revenus à la mode depuis quelques années. Sauf qu’avec la Boombox, […]